frame

Le canard enchainé du 1er juin : réponse de Julien Aubert suite à l’article « le vent tourne au Ventoux »

Suite à l’article « Le vent tourne au Ventoux » du 1er juin 2016, Julien AUBERT souhaite préciser :

 

Cher Professeur Canardeau,

Tu as commis un article qui reproduit – à l’identique – les arguments de mes adversaires socialistes. Certaines erreurs se sont glissées :
– Je ne me suis jamais exprimé pour l’agriculture intensive. En revanche, tu trouveras des dizaines d’interventions de ma part pour la défense des petites exploitations agricoles de Vaucluse.
– Je me suis publiquement battu pour interdire l’exploitation de gaz de schiste en 84, lorsqu’en 2014 Madame Royal avait laissé un permis se donner.
– Comme tu le soulignes, le projet de Parc est vieux de dizaines d’années. Depuis janvier, les élus concernés savaient qu’une consultation serait organisée. A ce jour 75% des communes ont trouvé le temps de délibérer.
– Le texte de présentation décrit ce qui changera si on fait le PNR. Est-il utile de réexpliquer l’état actuel, si le PNR ne se fait pas ? Combien de pages dis-moi aurait on dû  octroyer à la description du statu quo ?
– Tes petits informateurs aiment me cibler, en expliquant que je suis l’ empêcheur de tourner en rond. Je te ferai remarquer qu’il n’y a rien de plus démocratique que le vote et que nous sommes à 50% des communes consultées qui votent contre. La Région a voté à l’unanimité cette consultation.

Dommage ton article est à charge…