frame

COMMUNIQUE DE PRESSE : Levothyrox

Suite à la révélation de décès qui pourraient être liés à la nouvelle formule du Levothyrox, Julien Aubert, député de Vaucluse, considère que les zones d’ombre sur ce dossier sont trop nombreuses pour ne pas réclamer en urgence une commission d’enquête parlementaire. Pourquoi la formule initiale a-t-elle été modifiée et sur quelles bases scientifiques ? Pourquoi le ministre de la Santé a-t-il dans un premier temps sous-évalué l’impact de la nouvelle formule ? Quelle est la responsabilité de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ? Toutes ces questions méritent qu’on y réponde et que les zones d’ombre soient levées. Le député, avec plusieurs de ses collègues, saisira prochainement son groupe parlementaire.