frame

Edito : Les fantasmes des petits laborantins d’Europe 1 (et non je ne suis pas devenu anti-Fillon !)

Je vais aujourd’hui vous parler d’un cas exemplaire de manipulation… à lire jusqu’au bout….

Le Lab d’Europe 1 vient de remettre cela, en me présentant – photo à l’appui – comme une « figure de proue de la contestation » contre le programme de François Fillon. C’est ici :http://lelab.europe1.fr/des-deputes-lr-protestent-contre-le…

Quelle gloire !

Juste un problème : je n’ai jamais eu aucun contact avec le Lab, ni d’ailleurs tenté quoique ce soit pour m’opposer à François Fillon. Mais alors ?

Illustration de ce qu’est le journalisme aujourd’hui : je réponds il y a quinze jours à une question de l’Opinion sur les remontées de terrain concernant le programme Securité sociale, d’autres députés ayant soulevé le sujet en réunion de groupe. Au journaliste, je confirme ce que j’entends – avec une grande modération : oui il y a de l’inquiétude, il faut liberer mais pas détruire, et surtout expliquer. L’Opinion me cite – parmi d’autres – mais le Lab reprend ma seule citation, me met en photo et sort un titre accrocheur : les députés LR en révolte, laissant croire que c’est mon cas.

Cette semaine re-belote : un journaliste du Parisien m’interroge car la réunion de groupe a porté sur le cumul des mandats et le souhait de certains de voir la loi abrogée. Je réponds en disant que je partage cette opinion, mais le problème est plus large. Il y a une sous-représentation de la ruralité qui est née de la réforme cantonale puis régionale, et la fin du cumul ne va pas arranger (en gros le maire de Sault pouvait peser autant que le maire d’Avignon en étant deputé). Le Parisien ne reprend qu’une petite partie de mon intervention, la plus critique, et la simplifie outrageusement, c’est deja tendancieux mais bon.

Mais voilà que le Lab, qui n’aime pas enqueter lui-meme, qui reprend le même procédé en faisant un billet : je suis le seul à être cité, et mis en photo, avec un titre du meme acabit… et pour donner encore plus de force à son argumentaire, le Lab se cite lui-meme en reprenant l’article de la dernière fois et en me présentant comme l’une des figures de la protestation sur la sécurité sociale… rappelons que contrairement au sujet du cumul je ne me suis jamais prononcé sur ce sujet en réunion de groupe !!

Bref, comment devenir grâce à la magie du Lab d’Europe 1 un rebelle contre le candidat pour lequel j’ai appelé à voter ! Bravo le journalisme : aucune vérification des sources, pompage mal calibré du travail des autres, réinterprétations fallacieuses de propos anodins. Vive les médias…