De quoi le bleu lavande est il la couleur ?

De quoi le bleu lavande est il la couleur ?

Mars 2014. Ciel gris. Un coup de fil me tira de mes pensées. Nous étions entre les deux tours des élections municipales. Ma liste, arrivée 3ème à Carpentras, pouvait se maintenir. Le Front National m’appela alors pour me proposer un accord : me retirer de Carpentras, et en échange le FN se retirerait d’Apt, permettant l’élection de ma suppléante. Un plat de lentilles. Je refusai, Dominique rata de 14 voix son élection. Certains de mes propres amis m’en voulurent et maugréèrent : tous ces efforts pour échouer à si peu.

S’il y a des actes dont on souhaite qu’ils illustrent le mieux des convictions politiques, ce refus est en un. En créant le Rassemblement Bleu Lavande, le 18 juin 2013, Dominique et moi avons voulu montrer notre volonté de changer la manière de faire de la politique : des valeurs, de l’humain. Ce n’est pas seulement une bannière marketing ou un jeu de mots : c’est un engagement et une réflexion sur l’avenir du politique.

Organiser une élection avec une petite magouille, c’est participer à ce désenchantement de la politique. C’est croire que les partis ont plus d’importance que les hommes et les femmes. Il y a eu bien d’autres moments où la liste Apt vivante a mérité de ces valeurs : en refusant de déposer un recours contre la liste RBM avant le scrutin, en ne tombant pas dans la guerre de caniveau où certains trolls voulaient les emmener, en ne polémiquant pas sur des “annonces de dernière minute” plus ou moins électoraliste au nom de l’intérêt général.

Hier soir, la victoire de Dominique et ses colistiers, soutenus par le Rassemblement Bleu Lavande, n’aura été que plus belle et plus symbolique : sans compromission (comme aux départementales au demeurant), sans arrangements (comme aux législatives, ce que la presse locale a bien été obligée de reconnaitre après avoir fait des une blessantes à mon sujet), et avec une ampleur bien supérieure à celle de mars 2014.

Ce n’est pas une victoire “contre” je ne sais quel parti ou candidat. C’est une victoire “avec” trente-trois candidats et “pour” une ville.

Ceux qui parfois essayent de moquer ou de discréditer le bleu lavande pour le confondre avec le bleu marine ont eu leur réponse : la droite gaulliste avec des valeurs, humaniste, ca existe en Vaucluse… Et les citoyens ont bien vu la différence chromatique. Le bleu lavande est la couleur d’une certaine idée de la politique.