Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose

Comment peut-on obtenir à vil prix une réputation de crypto-fasciste sur la toile ?

Mode d’emploi :

Suite à la diffusion d’un débat entre M. Florian Philippot et moi dans l’émission « Ça Vous regarde » sur LCP, le Lab d’Europe 1 a publié, le 5 décembre dernier sur son site, un article intitulé « Législatives 2012 : Julien Aubert revient sur son élection après désistement de la candidate FN ». 

Les titre et premier paragraphe de cet article laissaient entendre que j’étais content d’avoir battu le Parti Socialiste grâce au soutien du Front National, qui m’aurait « fait la courte échelle ».

Or, si l’on écoute bien le débat, j’ai exactement dit le contraire ! Loin de défendre un axe UMP-FN, j’avais exprimé ma satisfaction d’avoir battu un candidat socialiste à qui le FN avait fait la courte échelle en lui promettant le maintien de son candidat en triangulaire. Preuve en est les articles de presse de 2012 reprenant les propos des ténors du FN appelant expressément à ne pas voter pour moi.

Laisser accroire que ce “FNPS” est en réalité un “UMPFN” était donc malhonnête d’autant qu’aux municipales de Carpentras, ma liste n’a fusionné ni ne s’est retiré au profit de quiconque.

J’ai donc interpellé le journaliste qui a expressément reconnu une « erreur d’interprétation ». Ce qui est dommageable, c’est que l’article, qui a été modifié suite à un droit de réponse que j’avais demandé, a permis à la « gauchosphère » de me vilipender allègrement sur les réseaux sociaux…

Saluons tout de même la journaliste qui a reconnu son erreur et rectifié son article que je vous invite à lire en suivant ce lien : http://lelab.europe1.fr/Julien-Aubert-UMP-sur-son-election-aux-legislatives-oui-j-etais-content-de-faire-perdre-le-patron-du-PS-aide-par-Marine-Le-Pen-19206#