Elus et professionnels de santé témoignent de doses non livrées et par conséquent d’annulations ou de déplacements de rendez-vous pour se faire vacciner. S’ajoute à cette grogne des professionnels de très nombreux témoignages d’habitants de sa circonscription recueillis via une adresse mail de signalement.

Ces dysfonctionnements s’ajoutent à une inégalité de traitement et une différence d’organisation d’un territoire à l’autre : si on comptabilise 1 000 injections par semaine à Apt, on vaccine presque trois fois moins à Carpentras.

Je dénonce un décalage entre les annonces et objectifs gouvernementaux et une réalité de terrain que les professionnels de santé, élus locaux et habitants subissent depuis plusieurs semaines.

Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Peut être une image de texte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *