Communiqué de presse – Réaction de Julien Aubert au squat de logement à Garges-lès-Gonesse

Communiqué de presse – Réaction de Julien Aubert au squat de logement à Garges-lès-Gonesse

COMMUNIQUE DE PRESSE

 Suite aux événements des Garges-lès-Gonesse qui démontrent le délitement de l’Etat, des individus s’étant fait justice eux-mêmes pour expulser des squatteurs d’une maison illégalement occupée, Julien Aubert, député de Vaucluse, a déposé ce matin avec une trentaine de ses collègues une proposition de loi sur la protection de la propriété privée. Il y a 3 ans, il avait déposé un texte quasiment similaire mais le gouvernement d’alors lui avait expliqué qu’il suffisait d’amender à la marge les règles de prise en compte du délai d’occupation illicite de domicile pour permettre une action efficace de la police.

L’exemple de Garges-lès-Gonesse et ses conséquences en terme d’ordre public montrent qu’il n’en est rien et qu’il devient urgent de modifier le code pénal pour protéger la propriété privée et que la police puisse procéder à des expulsions immédiates lorsque des squatteurs contournent la loi pour dérober un bien.

L’âge des discours mièvres et des demi-mesures est révolu : qu’il s’agisse des affrontements de migrants à Calais qui font s’écrouler le discours rassurant et faussement humaniste des tiers-mondistes ou bien de cet épisode, l’Etat paie aujourd’hui 30 années de démission face à ceux qui bravent la loi avec la complicité d’une partie des intellectuels de ce pays.

Julien Aubert espère que cette proposition de loi sera rapidement inscrite à l’ordre du jour par la Conférence des présidents.