Edito : Quelques remarques par rapport à la « fiscalité verte »

Edito : Quelques remarques par rapport à la « fiscalité verte »

Edito : Quelques remarques par rapport à la « fiscalité verte ».
La Taxe sur les fossiles (TICPE) rapportera 37,7 Milliards d’euros à l’Etat en 2019, dont 7 seulement alimenteront le compte spécifique « transition énergétique ». Cette TICPE va monter structurellement chaque année car la taxe carbone qui la constitue va passer de 44 euros de la tonne de Co2 en 2018 à 100 euros en 2030 !
La TVA sur le fossile et sur le coût du fossile majoré de la TICPE (car la TVA se calcule deux fois, avant et après taxe…) rapporte d’après mes calculs 13 Milliards (environ 24 centimes du litre, contre 69 pour la TICPE)
Les certificats d’économie d’énergie sont financés à hauteur d’1,5 milliard d’euros par le carburant, dont le prix est augmenté d’autant, sans que cela soit considéré comme une taxe. Mais vous les payez…
La Contribution sur le Service Public de l’Electricité vous ponctionne 7,8 Milliards sur votre facture d’électricité. Ca n’est pas une taxe, mais il faut la payer.
Bilan : 60 milliards d’euros au bas-mot de taxe, quasi-taxe, pseudo-taxes pour « verdir » l’économie.
Généreusement, Edouard Philippe a annoncé 500 millions d’euros de mesures destinées à « atténuer la grogne » soit moins de 1% de ce qui vous est prélevé au nom de la « transition énergétique ». Devez-vous agiter vos bras en remerciements ?
Non.
1. Le chèque énergie est touché par des individus qui gagnent moins de 7700 euros annuels ou des couples qui touchent moins de 11 000 euros. Il y a 3,7 millions de bénéficiaires en 2018, soit 13% des ménages. 150 euros ou 200 euros d’augmentation sont à comparer avec la hausse du prix du fioul domestique : acheter 2040 litres de fioul (consommation annuelle d’un ménage) coûte en 2018 près de 560 euros de plus qu’en 2017. En 2019, la seule augmentation structurelle de la TICPE augmentera de 90 euros le prix, hors variation des cours mondiaux. Je ne vous parle même pas de l’augmentation du prix à la pompe (pour un plein, il suffit de regarder ci dessous les infographies).
2. Les français font, d’après l’INSEE, 15km en moyenne de route par jour pour aller travailler. Seuls 5,2% font plus de 50km. Les « gros rouleurs » sont donc très minoritaires.
3. Quant aux bénéficiaires de la prime à la conversion, ils sont 250 000 en 2018, soit 0,9% des foyers….
Les annonces du gouvernement ont donc touché – au grand maximum 13 + 0,9 + 5,2 = 19,1% des Français.
80% des Français ont été oubliés !