Julien Aubert défend le droit de propriété lors de l’examen de la proposition de loi tendant à préciser la violation de domicile