Julien Aubert, Député de Vaucluse, victime d’usurpation d’identité sur Twitter

Julien Aubert, Député de Vaucluse, victime d’usurpation d’identité sur Twitter

Un faux Julien Aubert a semé la zizanie sur Twitter. Tout avait été pensé pour faire croire qu’il s’agissait du vrai: photo de profil et nom d’utilisateur identiques. A ceci près qu’il fallait se rendre sur la page du compte en question pour remarquer qu’il s’agissait d’une supercherie. En effet, le « L » de « Julien » était remplacé par un « i » majuscule. Etaient donc présents « JulienAubert84 » (le compte officiel) et « JuIienAubert84 », permettant ainsi la plus complète confusion.

Alors que Julien Aubert avait suspendu toute activité et rendu son compte Twitter privé afin de protester contre l’utilisation des réseaux sociaux par les députés dans l’hémicycle, le faux Julien Aubert a commencé à publier des insultes et propos homophobes, plaçant le député dans une situation incontrôlable, des internautes scandalisés ayant retweetés de bonne foi ces derniers. Cet acte démontre la réelle volonté de nuire et de salir l’image de l’élu, le tag #DirectAN entretenant la confusion alors qu’il était en séance.

Ce faux compte présente le député UMP comme ayant été élu grâce aux voix du FN, prolongeant la campagne de dénigrement permanente menée à l’encontre de Julien Aubert par le PS 84 depuis son élection.

Il déplore l’usage de telles manœuvres et annonce qu’il déposera une plainte contre X pour usurpation d’identité, diffamation et injures publiques, dans les jours qui viennent. Par ailleurs, il a demandé expressément à Twitter de bloquer le « compte parodique » qui n’a de parodique que le nom. Constatant une violation des règles d’utilisation, Twitter a immédiatement obtempéré.