“La politique à fronts renversés”

“La politique à fronts renversés”

Depuis plus d’un an, les représentants socialistes de Vaucluse, M. Jean-François Lovisolo (leur 1er Secrétaire fédéral) en tête, ont mené une campagne indigne à l’encontre de Julien Aubert, Député de la 5ème circonscription, clamant qu’il avait négocié le retrait de la candidate du Front national afin d’obtenir le concours des voix de ses électeurs.

Rappelons que M. Lovisolo avait été le seul candidat PS de France à utiliser les propos de Marine Le Pen, lors de la campagne et de l’entre-deux-tours, appelant à faire battre Julien Aubert suite à ce retrait.

Une fois M. Lovisolo battu, le PS a ensuite propagé l’idée que l’élection de Julien Aubert était illégitime car « acquise grâce aux voix du FN ».
Suite aux récentes révélations de lexpress.fr, Julien Aubert est satisfait que son nom et sa réputation soient ainsi lavés de tout soupçon de connivence et espère que toute la vérité sera faite sur cette histoire :
– Le PS et le FN de Vaucluse avaient un intérêt objectif à maintenir leurs candidats respectifs pour battre les deux candidats UMP.
– Si on en croit l’Express, le retrait de la candidate FN dans la 5ème circonscription a permis de faire échec à cette alliance contre-nature.
– En tout état de cause, Julien Aubert est surpris qu’un tel deal, visiblement largement commenté au PS, ait pu se faire à l’insu du « plein gré » de Marion Maréchal-Le Pen.

Il est temps de mettre fin à la barbouzerie politique qui dégoûte nos concitoyens de la démocratie. Julien Aubert renouvelle donc son engagement de changer les comportements politiques dans le Vaucluse : « Nouvelle circonscription, Nouvelle génération ! »