Le produit bio étranger, ça ressemble à du bio, c’est écrit “bio”, mais ça n’est pas du bio local !

Le produit bio étranger, ça ressemble à du bio, c’est écrit “bio”, mais ça n’est pas du bio local !

🏛🎬 “Le produit bio étranger, ça ressemble à du bio, c’est écrit “bio”, mais ça n’est pas du bio local !”

Le débat se poursuit cette semaine à l’Assemblée nationale sur le projet de loi “Agriculture et alimentation”.

Je suis intervenu la semaine dernière sur l’article 11 qui instaure une obligation de produits biologiques dans la restauration collective publique. Le biologique et le bas coût sont une chose, mais la priorité doit être de privilégier les circuits courts et les produits locaux !

Dans un département agricole comme le Vaucluse, cette disposition n’est pas acceptable Le projet de loi ne précise pas si l’obligation de produits biologiques dans la restauration collective privilégie les produits locaux étrangers.

Cette mesure risque donc de favoriser le bio industriel qui concurrence notre agriculture locale au détriment de produits locaux de qualité. C’est pourquoi j’avais proposé plusieurs amendements visant à imposer que ces produits soient français, locaux et ayant la plus faible empreinte carbone, afin de toujours favoriser les circuits courts.

La majorité LREM a refusé ces amendements et refuse donc de soutenir nos agriculteurs locaux. L’opposition prend, elle, ses responsabilités.

 

https://www.facebook.com/JulienAubert.fr/posts/726807580776731