Les sous-doués gèrent la France

Les sous-doués gèrent la France

Y a-t-il encore un Etat en France ? Pendant que le Ministre de l’Intérieur préfère taper sur Bruno Le Maire parce qu’il dénonce l’écran de fumée de sa politique sécuritaire plutôt que de gérer Calais – on est passé de 600 migrants en 2009 à 6000 en 2015 – et qu’à Moirans on cherche encore désespérément une quelconque interpellation, c’est du coté de Sapin et Eckert que l’application du principe de Peter a littéralement explosé cette semaine…

Ecouter un secrétaire d’Etat au budget annoncer, le poil ébouriffé et la peau suintante, que l’Etat va rembourser les contribuables modestes qui ont acquitté les impôts locaux cette année, on aura vraiment tout vu. Regarder un ministre des Finances, le menton haut et le sourcil arqué, oser dire “c’est la facture de Sarkozy alors on vous la dégrève”, on se frotte les yeux. Je manque de mots.

Comment faut-il les appeler ?

Les apprentis ? Ce serait être désagréable pour les dizaines de milliers de jeunes apprentis qui font bien leur boulot. Les pieds nickelés ou les amateurs seraient plus proche de la vérité. Les sous-doués ! Quelle bande de nuls ! Le gouvernement a effectué un virage à 180° au dernier moment, alors que le sujet était documenté depuis 3 ans et couvait depuis 6 mois. Non contents de se réveiller après trois ans, nos deux larrons ont encore le culot de faire de la politique de bas-étage en essayant de reporter leur incurie sur l’opposition : si en 2015 vous payez l’impôt… c’est à cause de Sarkozy ! Ben voyons. Après tout, Sarkozy est bien suspecté pour Air Cocaïne… Il a le dos large, profitons-en.

Nos amis ne se sont pas aperçus qu’ils étaient au pouvoir depuis 1000 jours, c’est inquiétant… Ils n’avaient donc pas des services capables d’anticiper que la suppression de la demi-part pour les veuves ferait basculer 250 000 contribuables dans la fiscalisation de leurs revenus ? Une connaissance est venue me voir : on lui a demandé 800 euros cette année …

Au passage, il serait bon de rappeler que c’est Ségolène Royal qui a prôné la première cette riche idée afin de financer l’allocation d’autonomie pour les jeunes à hauteur de 6 milliards d’euros. Cela me rappelle les mémoires de Guerre du Général De Gaulle à propos de Lebrun qui s’appliquent parfaitement à la situation présente : pour que François Hollande soit un chef de l’Etat, encore faudrait-il qu’il soit un chef et qu’il y ait un Etat.