«  Livre tricolore sur les islam(s) »

«  Livre tricolore sur les islam(s) »

Dans un « livret tricolore » à paraître vendredi 16 novembre intitulé « Tout refuser aux musulmans comme Nation, tout leur accorder comme citoyens », Julien Aubert, député de Vaucluse, dévoile les propositions de son mouvement Oser la France sur l’islam. Ce livret de 60 pages est le produit d’un an de réflexion d’un groupe de travail qu’a mené Julien Aubert notamment composé de hauts-fonctionnaires, d’acteurs du monde associatif, d’islamologues, de chercheurs et de professeurs. Ce groupe a auditionné également des grands témoins du débat public, personnalités engagées dans la réflexion sur l’Islam, sur la laïcité ou sur le dialogue inter-religieux.

Ce livret choisit d’analyser l’islam comme un fait social en 3 dimensions : religieuse, culturelle et politique.
Oser la France a souhaité dépassionner le débat sur l’islam dans une recherche permanente de l’équilibre suivant :
§ Humanisme mais enracinement
§ Respect de toutes les religions mais affirmation de notre identité
§ Equité plutôt que égalité
§ Liberté individuelle de croire mais assimilation au collectif nation
Oser la France s’inscrit dans une démarche tout à fait inédite sur plusieurs sujets emblématiques :

La loi de 1905 : Son adaptation est nécessaire tout simplement parce qu’elle a 113 ans ! Il faut donc la compléter par un texte spécifique traitant du culte musulman (qui n’existait pas en 1905 et qui est très différent du culte catholique, objet de la loi initiale). Il faut bien sûr réaffirmer que l’Etat n’a pas vocation à organiser le culte.
Le voile : Un équilibre rationnel entre sphère publique (interdiction du port), sphère intermédiaire / entreprises privées (principal général d’interdiction sauf dérogation du règlement intérieur) et la sphère civile (principe général d’autorisation).
Un équilibre tricolore ?

BLEU :
Oser la France assume une préférence culturelle (culture française d’origine judéo-chrétienne et greco-latine). A ce titre il convient d’être vigilent vis-à-vis de certains partisans (extrêmes) de la laïcité qui souhaiteraient étendre la « neutralité religieuse » à toute la société. Pour faire simple, Oser la France différencie le culte (libertés individuelles) de la culture (traditions et socle collectif).

BLANC :
Une organisation équilibrée du culte musulman implique, tout d’abord, la reconnaissance du pluralisme des Islams. Oser la France milite pour une formation du clergé musulman de manière à le sensibiliser aux principes républicains.
En terme de financement, nous souhaitons mettre fin à l’hypocrisie et, là encore, adopter une approche équilibrée. L’ Etat ne finance pas, les puissances étrangères ne financent évidemment pas (ce qui n’est pas le cas aujourd’hui) et les communes ne sont plus autorisées à financer, tout simplement pour mettre fin à un clientélisme électoral douteux. En revanche, il convient d’adapter la loi de 1905 pour permettre certaines dépenses d’intérêt général (mise aux normes par exemple).

ROUGE :
Tout ennemi de la nation doit être combattu sans complaisance. C’est évidemment le cas des Islamo-gauchistes et bien évidemment encore plus de tous les apprentis terroristes. En la matière le principe est simple : « A circonstance exceptionnelle : Droit particulier ».
Julien Aubert espère que ces propositions permettront de créer un débat au sein des Républicains. « Notre approche est équilibrée. Nous proposons par exemple un financement public pour les mises aux normes des mosquée. Mais la défense du lien national ne doit pas être réservée à l’extrême droite », a-t-il déclaré hier dans le Parisien.

==> Télécharger le «  Livre tricolore sur les islam(s) »