Le Gouvernement s’était engagé en 2018 a une révision de la loi de programmation militaire en 2021, c’est à dire à assumer ses responsabilités avec la majorité sur l’évaluation de l’exécution des exercices déjà réalisés et, surtout, de tracer la voie permettant de tenir les engagements du Président de la République.

Aujourd’hui la ministre des armées revient sur cet engagement et piétine le Parlement. En lieu et place de cette révision, le gouvernement propose aux députés et aux sénateurs un simple débat suivi d’un vote qui n’engage pas sa responsabilité !

Des questions majeures devraient pourtant être tranchées comme la trajectoire du budget de la défense, l’état et la disponibilité de nos équipements, l’impact de la crise Covid etc.Je m’associe au sénateur et président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères et de la Défense, Christian Cambon et j’appelle au dépôt d’un véritable projet de loi d’actualisation !

Aucune description de photo disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *