Présentation du rapport sur le relèvement de l’ARENH qui détourne à bas prix la production nucléaire d’EDF à la concurrence

J’ai présenté aujourd’hui, en Commission des Finances mon rapport sur le relèvement de l’ARENH, ce mécanisme qui contraint EDF à mettre une part importante de sa production électrique d’origine nucléaire à disposition des fournisseurs alternatifs d’électricité principalement dans le but de favoriser le développement de la concurrence. EDF est tenue de vendre son électricité à un prix très éloigné des prix actuels du marché…

Récemment, pour compléter le « bouclier tarifaire » et contenir la croissance des tarifs réglementés de vente de l’électricité à + 4 %, le Gouvernement a décidé de relever le volume d’ARENH devant être cédé par EDF à ses concurrents.

A partir des travaux que j’ai menés, j’ai pointé l’hérésie de ce dispositif à l’heure ou les prix de l’électricité explosent et la situation géopolitique européenne est extrêmement tendue :

⚆ L’Etat fait prendre en charge à EDF une mesure de soutien aux ménages. Non, EDF ne doit pas être le sous-traitant social d’Etat pour répondre aux difficultés posées par la crise énergetique.

⚆ L’Etat choisit de relever l’ARENH en dépit des doutes juridiques planant sur la légalité de cette décision (Commission européenne et les propres dires du gouvernement)

⚆ Plus étonnant encore, Gazprom est l’un des bénéficiaires potentiels de l’ARENH. Faire une fleur au gazier russe ou moment ou il envahit l’Ukraine, c’est très curieux.

⚆ Rien ne garantit qu’un fournisseurs achètera de l’électricité à prix discount auprès d’EDF et qu’il la revendra à bas prix discount au consommateur.

⚆ Les prix élevés pouvant s’installer durablement, ce relèvement de l’ARENH prévu pour 1 an n’est pas seulement défaillant mais aussi largement insuffisant pour contenir l’inflation.

Tags: