Projet de budget : l’agriculture sacrifiée

Projet de budget : l’agriculture sacrifiée

Julien AUBERT, Député de Vaucluse, nous fait part de son analyse du projet de budget 2013 de l’agriculture. Une agriculture qu’il estime « sacrifiée », par des coupes budgétaires aboutissant à une baisse des crédits de 3 % par rapport à ceux votés pour 2012 par l’ancienne majorité.

Outre le fait que les crédits d’intervention du ministère, notamment ceux qui transitent par FranceAgriMer, sont littéralement sabrés, c’est sur le coût du travail que le pire se prépare pour nos agriculteurs. En effet, l’allègement des charges pour les salariés agricoles permanents, qui avait été voté dans le but d’améliorer la compétitivité de nos exploitations, en particulier dans les filières fruits le légumes et viticulture, est purement et simplement supprimé.

Les pays qui pratiquent le dumping social vont certainement se réjouir de cette triste politique agricole française, car nos producteurs ne pourront pas lutter à armes égales avec eux en ce qui concerne les coûts de production et les prix.

Le comble, c’est que la « taxe sodas » (130 millions d’euros) qui avait été votée par l’ancienne majorité pour financer le dispositif d’allègement des charges est, quant à elle, maintenue, mais servira à autre chose !

Pour Julien AUBERT, qui interpellera énergiquement le Gouvernement à ce sujet, il s’agit d’une manière plutôt curieuse de venir en aide à nos agriculteurs, qui en auraient pourtant bien besoin.

 

Tags: