Proposition de loi afin de renforcer l’engagement au sein des sapeurs-pompiers

Proposition de loi afin de renforcer l’engagement au sein des sapeurs-pompiers

📣J’ai tenu à déposer une proposition de loi afin de renforcer l’engagement au sein des sapeurs-pompiers 🚒 et ce, pour plusieurs raisons :

Tout d’abord parce que les temps troublés que nous vivons font de la sécurité nationale et de la protection des populations civiles un enjeu majeur. Acteurs engagés de la société les 247 000 sapeurs-pompiers de France (dont 80 % sont des volontaires) participent activement à cette mission : ils ont le service à la population chevillé au corps, comme le rappelle leur devise « courage et dévouement ».

Or, nous faisons face aujourd’hui à une véritable crise des vocations. Sur notre territoire, le nombre de sapeurs-pompiers (volontaires et professionnels) est de 4 pour 1 000 habitants. En comparaison, il est de 10 en Suisse, 13 en Allemagne et 28 en Autriche.

Cela s’explique par plusieurs facteurs : l’accroissement des faits délictueux à l’encontre de ces hommes, le manque de reconnaissance ou de considération perçus à différents niveaux de leur activité, la distance entre leur lieu d’habitation et les casernes, et bien évidemment des contraintes liées à leur activité professionnelle et les difficultés d’allier volontariat, activité professionnelle et vie familiale.

Également, l’argent, nerf de la guerre, ne doit pas être un tabou. En ce sens, il est nécessaire de procéder à un ajustement du système de retraites et de protection sociale. Un engagement durable passe par des garanties mais aussi des reconnaissances pécuniaires.

La fermeture des casernes dans les territoires se poursuit, allongeant les délais d’interventions dans des lieux déjà fortement marqués par la désertification médicale et un recul des services publics. Depuis 2013, 1 257 centres de secours ont disparu. Cette fermeture a pour incidence un délitement du lien social et rend plus difficile l’engagement de sapeur-pompier volontaire au moment même où le contexte exige un renforcement de l’engagement citoyen.

Enfin, l’accroissement des inégalités des populations face aux secours entre départements riches et pauvres, avec des budgets par habitants consacrés aux services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) variant du simple au double, nécessite un rééquilibrage afin d’éviter une rupture opérationnelle.

Vous pouvez retrouver le lien vers cette proposition de loi ci-dessous.

http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/propositions/pion1741/(index)/depots
#SDIS84 #UDSPVaucluseofficiel