Réserve parlementaire du FN : les le Pen, les “copains d’abord”

Réserve parlementaire du FN : les le Pen, les “copains d’abord”

Dans un billet publié sur son blog, le Front National 84 croit bon de m’attaquer sur une prétendue “politique clientéliste”. La cause ? La répartition de ma réserve parlementaire sur un nombre important d’associations.

Madame le député Marion Maréchal le Pen préfère laisser faire ses basses œuvres par les anonymes du site FN 84. Elle a tout compris de la politique : à elle, les risettes et la vitrine accueillante, aux sbires la calomnie.

Le clientélisme, d’après la définition “Front National”, c’est donner un peu à beaucoup. En revanche, donner beaucoup à peu, comme le fait le député de Sorgues, ce n’est pas du tout clientéliste.

Vous suivez ?

Ce qui est le plus comique, c’est que comme la ville de Carpentras est à cheval sur nos deux circonscriptions, nous pouvons comparer les “bonnes pratiques” et les “mauvaises”.

Quand je subventionne le Racing XIII de Carpentras à hauteur de 3 000 euros, c’est du clientélisme (puisque c’est l’UMP). Subventionner le même club à hauteur de 5 000 euros, c’est pas la même chose, c’est un député “désintéressé”. Les 5 000 euros donnés au Racing Club de Carpentras ne sont en aucun cas un corollaire de la “technique de drague” que le Front applique à l’endroit de ce sport et qui a justifié une opportune question écrite sur ce sujet il y a quelques mois.

Quand j’aide l’ADMR de Gordes, qui vient en aide aux personnes à domicile, à hauteur de 1 000 euros, c’est bien évidemment du clientélisme. En revanche, subventionner l’association “Tous ensemble, œuvrons avec les personnes handicapées”, à hauteur de 5 000 euros, ce n’est pas du clientélisme, c’est du social. Que la présidente de “Tous ensemble œuvrons avec les personnes handicapées” soit proche du Front National, ça n’a évidemment aucun rapport.

Quand je donne 2 000 euros au moto-club de Carpentras, c’est du clientélisme (puisque c’est le grand méchant UMP). Subventionner le concurrent de Monteux à 5 000 euros, c’est de l’amour platonique. Aucun rapport avec le fait que le président de ce club, militant Front National, ait pu dire tout le bien qu’il pense de Madame le député dans un reportage diffusé sur le journal du Dimanche l’an dernier et qu’il l’invite régulièrement aux matchs pour faire sa publicité. Aucun.

Bref, cette polémique est ridicule et comme a dit récemment un ministre socialiste : quand on veut monter au mat, il faut avoir le c… propre.

Elle est d’autant plus ridicule que j’ai été l’un des seuls députés de Droite à rendre ma réserve transparente sur le site liberation.fr, à poser des principes clairs et objectifs pour la répartition de l’enveloppe, et à rendre compte publiquement, et en présence de la presse et des bénéficiaires, de cet argent.

Si une addition des sommes est réalisée, on constatera que je veille à répartir l’enveloppe associative sur tous les cantons, au prorata de la population, avec une prime à la ruralité ; que j’équilibre culture, sport, économie, anciens combattants au plan de la circonscription ; que je subventionne des mairies de Gauche, comme des mairies de Droite ou non-encartés.

J’ai sciemment subventionné des associations dirigées par des gens connus pour leur engagement à gauche, à droite, aux extrêmes, ou apolitiques. Contrairement au Front National, je ne politise pas tout, car mon parcours de magistrat des comptes m’a appris à mieux respecter l’argent public que les petits roquets de l’extrême-droite Vauclusienne. Les électeurs doivent ouvrir les yeux : les cadres du Front ont des visages différents, mais ils utilisent les mêmes pratiques que les vieux politiques qu’ils condamnent pourtant.

Madame Maréchal, ayez la politique de votre âge : rompez avec la vieille garde !

Découvrez la répartition de la réserve parlementaire pour 2013 en suivant ce lien