« Un exercice de propagande un peu pédant » d’Emmanuel Macron