Visite de la cité des Amandiers suite à la découverte par la police d’armes de guerre

Visite de la cité des Amandiers suite à la découverte par la police d’armes de guerre

Je me suis rendu à la cité des Amandiers, où récemment une cache d’armes de guerre avait été trouvée par la police dans un parking souterrain à l’abandon. Accompagné de Jean-Baptiste Blanc, président de Mistral Habitat, nous sommes allés voir les accès secondaires de ce parking, qu’on ne peut pas condamner pour des raisons d’accessibilité à certains compteurs. Une porte avait déjà été à moitié forcée, alors que Mistral Habitat l’avait changée il y a 15 jours. Le président a décidé de murer l’une des deux entrées, ce qui rendra plus difficile une intrusion.
Nous en avons profité pour dialoguer avec les riverains, afin de lister leurs demandes qui ne relèvent pas seulement du bailleur social. Un habitant, qui avait eu sa porte fracturée par erreur au moment de l’intervention de la police, a pu discuter en direct avec Jean-Baptiste pour solutionner son problème.
Ensuite, nous avons visité le collège Raspail voisin, qui a été victime parfois d’attaques par le passé (portail défoncé à la voiture bélier). La principale nous a fait visiter les installations, qui bénéficient d’un soutien particulier du Département.

No Comments

Post A Comment